samedi 30 novembre 2013

Le serment de Lénobia



 
 Petit livre qui raconte la vie du professeur préféré de Zoey, toujours dans le cycle de la maison de la nuit, il se lit très vite, franchement je crois même pas continuer cette série, c'est vraiment réservé à des pré_ados et je m'ennuie énormèment dessus....

France, 1788. Fuyant une vie de misère, Lenobia, seize ans, embarque sur un navire pour la Nouvelle-Orléans, où elle doit épouser le duc de Silegne. Mais un être démoniaque fait partie du voyage... Rattrapée par son destin, la jeune fille est seule à lutter contre des forces obscures. A moins que l'amour ne croise sa route...

mardi 26 novembre 2013

Les bonbons Lili Point

Quelques sucreries:
 
shouna
marie cécile
eugenie
echirolloise
blanche68
 kermit72
tiju

dimanche 24 novembre 2013

Poupées Russes de Tralala

Et voici le final, merci mes copines de m'avoir suivie !
 
medfbp
 titefee

vendredi 22 novembre 2013

lundi 18 novembre 2013

Marquée P.C Cast et Kristin Cast


Dans un monde qui pourrait être le nôtre vit Zoey Redbird, une adolescente presque comme les autres. Un soir après les cours, un jeune homme inquiétant s'approche d'elle. Soudain, il la désigne du doigt et lui dit : " Zoey, ta mort sera ta renaissance, ton destin t'attend a la Maison de la Nuit ". A ces mots, une marque mystérieuse apparaît sur son front. Zoey est terrifiée niais - elle le sait - elle doit intégrer le pensionnat où sont formés les futurs vampires, pour y réussir sa Transformation ou... mourir.

Premier tome d'une série de 9 de mémoire, prêté par une amie, un livre pour ado , mais bien sympathique à lire.
Zoey ado, découvre qu'elle est marquée, ce qui signifie qu'elle va devenir un vampire, et doit quitter sa vie actuelle pour intégrer l'école de la Nuit.
Elle va devoir apprendre à être un apprenti vampire avec ce qui comporte comme risque, comme mourir pendant la transformation et si elle est assez forte au bout de 3 ans devenir vampire complètement.
Evidement les filles en place dont une particul_erement la jalouse, car elle a des dons bien plus grands qu'elles.
Finalement après quelques conflits elle va se faire une place au sein de cette école singulière.
BRef un petit livre qui se lit tout seul, l'histoire est bien agréable , je vais lire la suite.

dimanche 17 novembre 2013

Four cornes LHN

Bon je ne brode plus beaucoup.... mais j'avais quand meme pas mal découpé avant tout ce bazar
Voici la nouvelle partie
 
vous avez 3 semaines pour la faire
eugenie
verommaja

mercredi 13 novembre 2013

Around the world LHN

 
 Ben ca partait bien je pensais avoir tout fait... sauf les nuages et la ligne horizontale... j'ai encore fait ma Fred...

mardi 12 novembre 2013

les bonbons de Lili Points

Allez partie 4 on baisse pas les bras
 
eugeniegwada
shouna
kermit 72
medfpb
echirolloise
marie cécile
 
 
tiju
cloeti (et je t'ai pas oublié !)

dimanche 10 novembre 2013

vendredi 8 novembre 2013

mardi 5 novembre 2013

samedi 2 novembre 2013

Lady Hunt Hélène Frappat






C'est pour la deuxième année consécutive que je participe aux "Matchs de la rentrée littéraire" organisé par PriceMinister.
 
Cette année mon choix s'est porté sur une écrivaine que je ne connaissais pas et dont le résumé du roman m'avait interpellé.
Lady Hunt 
 Voici le résumé qui m'avait titillé


Laura Kern est hantée par un rêve, le rêve d’une maison qui l’obsède, l’attire autant qu’elle la terrifie. En plus d’envahir ses nuits, de flouter ses jours, le rêve porte une menace : se peut-il qu’il soit le premier symptôme du mal étrange et fatal qui frappa son père, l’héritage d’une malédiction familiale auquel elle n’échappera pas ?
D’autres mystères corrompent bientôt le quotidien de la jeune femme, qui travaille pour une agence immobilière à Paris – plus un effet secondaire qu’une carrière. Tandis qu’elle fait visiter un appartement de l’avenue des Ternes, Laura est témoin de l’inexplicable disparition d’un enfant.
Dans le combat décisif qui l’oppose à l’irrationnel, Laura résiste vaillamment, avec pour armes un poème, une pierre noire, une chanson, des souvenirs… Trouvera- t-elle dans son rêve la clé de l’énigme du réel ?
Sur la hantise du passé qui contamine les possibles, sur le charme des amours maudites, la morsure des liens du sang et les embuscades de la folie, Hélène Frappat trace une cartographie intime et (hyper)sensible de l’effroi et des tourments extralucides de l’âme. Des ruines du parc Monceau à la lande galloise, avec liberté et ampleur elle réinvente dans Lady Hunt le grand roman gothique anglais, et toutes les nuances du sortilège.
 
La curiosité a pris place, et aussitôt le livre en main je l'ai lu.
Un peu déstabilisée par l'écriture qui pourtant est fluide, un vrai plaisir à lire, c'est plutôt la façon de conter l'histoire, l'histoire de cette jeune femme travaillant dans une agence immobilière qui un matin fait visiter un appartement hausmanien à un couple et son jeune garçon, cette maison qui bizarrement parait être vivante, parait vouloir absorber des personnes , elle en particulier, cette maison qui bizarrement inhabitée n'a aucune trace de poussière...
Et cette chambre qui l'attire , et qui attire l'enfant, qui part se cacher dedans et n'en ressors jamais.
 
Cette Luna qui revient sans cesse dans sa vie, et la poésie que son papa lui contait le soir pour l'endormir, son papa mort d'une maladie génétique, et cette peur irrépressible d'avoir obtenu le gêne défaillant de son père.
 
Un roman déroutant, absolument fascinant, toujours border line, on est sur le fil du rasoir de la folie... va-t-elle tomber dedans? l'héroine va au bout de sa folie possible, au bout de ses peurs, au bout de ses amours, elle va tout simplement essayer de découvrir qui elle est.
Avec régulièrement des chansons et poésies galloises qui lui permettent de reprendre pieds dans la vie réelle.